-

iridologie






PRS

A côté de la médecine universitaire à laquelle nous sommes habitués, il existe d’autres systèmes de soins, regroupés sous le terme générique de « médecines complémentaires ou alternatives ».

La MEDECINE INTEGREE (ou "INTEGRATIVE" - terme anglo-saxon) est une approche qui fait appel au meilleur de chacun de ces différents systèmes (y compris la médecine conventionnelle), pour mettre l’accent sur le bien-être et la guérison de la personne dans ses dimensions biologiques, psychologiques et sociales.

L’originalité du PRS réside dans un couplage de la biologie avec lamatière médicale homéopathique et la médecine traditionnelle chinoise; il est à la fois un dosage quantitatif et une évaluation de la qualité des équilibres biologiques du milieu intérieur : évaluation des structures et les tests de réactivité évaluent les principales fonctions de régulation de l’organisme.

La méthodologie des PRS fait intervenir la protéomique (étude des protéines), contenues dans notre sérum, qui sont la résultante de l’interaction de notre patrimoine génétique avec notre environnement : mode de vie, maladies actuelles et antérieures, intoxications, stress, accidents…
Ce test, est ainsi une méthode de décryptage du protéome qui fournit des informations spécifiques sur les choix adaptatifs de l’organisme aux différentes contraintes subies. C’est une sorte de répertorisation biologique : 12 des 25 polycrests (ou leurs cations homologues solubles) sont successivement mis en présence du sérum du patient, ce qui permet d’évaluer, par comparaison statistique, le niveau fonctionnel relatif des différents récepteurs tissulaires.

Cette méthodologie permet une vision globale des différentes déformations de l’espace métabolique et immunitaire du patient, rattachant aux symptômes et aux organes les anomalies objectivées, et orientant plus précisément le clinicien dans le choix de remèdes physiologiques adaptés.

EN PRATIQUE : La réalisation d’un PRS nécessite une consultation spécifique auprès d’un praticien ayant les compétences requises. Celui-ci réalise (ou fait réaliser) une prise de sang (il est préférable de n’avoir pas mangé pendant les trois heures précédant le prélèvement). Il adresse ensuite le sérum à un laboratoire spécialisé, en joignant la fiche clinique remplie, son ordonnance et le règlement des frais de laboratoire - 105CHF.

Si le PRS se révèle extrêmement utile dans les pathologies lourdes, il est également intéressant pour débrouiller des pathologies plus bénignes ou pour le simple suivi de notre état de santé. Ainsi il permet d’élaborer les meilleures « stratégies anti-âge » ou d’optimiser le fonctionnement de l’organisme des sportifs de haut niveau.

C’est un outil d’approche globale et d’objectivation des points faibles cachés de l’organisme.

ATTENTION : Le PRS ne se substitue pas aux autres examens de biologie
(formule sanguine, bilan hépatique ou rénal, etc…) ou à l’imagerie conventionnelle (scanner, échographie, radiographie, IRM…) : il s’agit en effet d’un diagnostic fonctionnel d’adaptation, autrement dit un diagnostic de terrain et non de maladie.

A propos de l'auteur

Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et paramédical.